Appelez-nous au   581 234-0856

Comment écrire une nouvelle: Quelques astuces!

 

still-life-851328 1280

Vous souhaitez apprendre à rédiger un court texte, améliorer votre technique ou participer à des concours de nouvelles et vous ne savez pas comment vous y prendre? L’article qui suit risque fort bien de vous intéresser. Il a pour but de vous éclairer quant à certaines techniques et se veut purement informatif.

Peut-être découvrirez-vous au fil du temps une méthode qui vous ira comme un gant, et c’est le but de l’exercice. Plus vous pratiquerez l’écriture, plus grandes seront vos chances de parvenir à l’amusement!

Tout d’abord, qu’est-ce qu’une nouvelle? Selon la définition du dictionnaire Larousse, « la nouvelle se distingue du roman essentiellement par sa brièveté et par sa densité. De construction dramatique, elle présente des personnages dont la psychologie n’est étudiée que dans la mesure où ils réagissent à l’événement qui forme la trame du récit. Plus resserrée que le roman, la nouvelle jouit ainsi des lois de la contrainte. Charles Baudelaire écrit dans l’Art romantique : « Son effet est plus intense; et comme le temps consacré à la lecture d’une nouvelle est bien moindre que celui nécessaire à la digestion d’un roman, rien ne se perd de la totalité de l’effet. »

Par où commencer? Les mots doivent être choisis judicieusement afin de susciter l’intérêt du lecteur immédiatement. Bien que ce ne soit pas un prérequis pour une nouvelle, comme il s’agit de saisir l’ambiance rapidement en raison de la taille du texte, il va de soi que capter l’intérêt du lecteur au départ vous fera gagner des points.

 

Des débuts de nouvelles qui captivent le lecteur…

dog-624952 1920

 

Il m’est arrivé de commencer une nouvelle comme ceci : «Marie est morte le jour où elle m’a quitté. Le ciel pleurait des centaines d’oiseaux de feu ce jour-là et les nuages avaient interrompu leur course, comme si ce petit fardeau dans mes bras signifiait tout pour eux. Marie s’éteignait […]».

Ou encore comme ceci : « Même sur son lit de mort, il n’arriva jamais à trouver le repos. Le vieil homme racontait sans cesse qu’il se sentait épié depuis sa tendre enfance, comme si un fantôme le suivait pas à pas caché derrière son ombre. Aujourd’hui, celui que je surnommais le vieux fou n’avait pas tout à fait tort […] ».

Ces débuts nous situent dans l’action et le temps, et dépeignent en quelque sorte le décor, l’ambiance. Cela pique la curiosité du lecteur.

 

Quelques conseils rédactionnels

Ce n’est pas parce qu’il est moins long d’écrire une nouvelle qu’un roman qu’il faut tenir pour acquis que l’écriture de ce genre est plus facile!

Avant d’écrire la première ligne, il faut savoir comment vous diriez à haute voix ce que vous souhaitez raconter.

Comme je l’ai mentionné dans un autre article que j’ai rédigé ultérieurement et qui s’intitule : « Comment vaincre la page blanche? », les idées peuvent surgir à tout moment. Gardez à portée de main crayon, papier. Je ne sors jamais sans ces deux « armes », ou mon téléphone portable qui contient l’option d’enregistrement vocal. Et je peux donc noter ou enregistrer quelques idées qui semblent farfelues au départ.

À ne pas se dire : « Ah! Je n’ai pas besoin de les noter, je vais m’en souvenir une fois assis devant l’ordinateur si je me le répète assez souvent… » Erreur! À moins que vous ayez une mémoire infaillible, ne vous écoutez surtout pas, c’est un piège. J’y suis tombée à quelques reprises, perdant de bonnes idées. Prendre des notes n’est pas si long. J

Si vous devez composer une nouvelle rapidement, exemple pour participer à un concours, jetez sur papier toutes sortes d’idées; remuez vos méninges! Et si rien de concluant n’en ressort, demandez conseil à des amis, de la famille. Les dates de tombée des concours ne vont pas nécessairement de pair avec votre inspiration… Dans ce cas, ces derniers pourraient vous inspirer une bonne histoire ou vous donner un sujet pertinent!

 

Le squelette…

Lorsque j’écris mes nouvelles, je ne fais aucun plan, l’histoire se raconte au fur et à mesure et c’est ma façon de procéder. Mais peut-être êtes-vous de ceux qui doivent faire un plan? Faites-le!

Un peu comme pour tout autre texte, il nous faut des éléments clés et je ne vous apprendrai rien de nouveau avec les prochaines lignes, MAIS le rappel est important :

  • La narration : ce sera le sujet d’un autre article! Mais je peux vous dire d’entrée de jeu qu’avec une narration au « je », c’est le personnage qui raconte l’histoire, il connait donc les faits, et avec une narration à la troisième personne, c’est un narrateur externe qui raconte l’histoire. Soyez attentif aux détails lorsque vous choisirez l’un ou l’autre.

  • La situation initiale : vous devez présenter les personnages, les lieux, l’époque, le temps qu’il fait, etc. Mettez le lecteur dans l’ambiance.

  • L’élément perturbateur : il doit arriver quand même assez vite dans l’histoire parce que ce genre littéraire est plus court qu’un roman. C’est le point de l’histoire où l’action débute.

  • La progression de l’action : la succession d’événements qui mènent à l’apogée ou à un élément de résolution.

  • L’apogée : le moment le plus intense de votre nouvelle.

  • L’élément de résolution : la conclusion de l’histoire approche.

  • La situation finale : Parfois, il est plus simple de commencer par la fin lorsqu’on écrit une nouvelle! Mais l’important, à mon sens, est la CHUTE! Cette dernière doit étonner, le fait qu’elle soit imprévisible prend le lecteur par surprise. Cette chute peut également l’émouvoir. La fin doit déconcerter le lecteur.

Il ne faut pas tomber dans le piège des longues descriptions. À la relecture, supprimez tout ce qui est superflu, répété. Trop d’ornements peuvent lasser l’esprit. Pour ma part, j’aime bien donner l’image presque exacte de ma pensée au lecteur, mais il faut toujours se rappeler que le lecteur aime lui aussi avoir le loisir de se faire sa propre idée… Il faut être juste dans les descriptions de l’action, des personnages, de l’ambiance.

Résumons : entrez directement dans l’intrigue, commencez de façon accrocheuse. Et terminez par une chute.

 

Laissez reposer.

Le fait de laisser du temps au texte vous permettra de constater la crédibilité ou le réalisme de vos personnages, l’atmosphère de votre histoire avec un peu plus de recul. C’est une étape essentielle, selon moi. Je retravaille toujours une nouvelle après l’avoir laissée reposer. Si je peux me permettre la comparaison avec le dessin, que je pratique tout autant, le fait de reprendre une esquisse après une pause de quelques jours ou semaines me permet de voir différemment le portrait et de bien cerner ce qui pourrait être enlevé  et/ou ajouté.

Relisez-vous à voix haute, demandez l’avis d’autres personnes. J’ai au fil du temps réussi à trouver des gens merveilleux et compréhensifs qui veulent bien m’écouter et entendre mes textes lorsqu’ils ont été retravaillés afin de me dire d’instinct ce qui les agace ou ce qu’il faudrait que j’améliore. Laisser son orgueil de côté a du bon, et assurez-vous de trouver des gens ouverts ce genre de demande. Il ne faudrait pas saper votre élan créatif en vous adressant à des gens très peu intéressés par les histoires.

Peu importe que vous ayez ou non l’intrigue du siècle ou que vous ne fassiez que décrire un personnage, vous devez convaincre celui qui posera les yeux sur votre nouvelle de continuer à vous lire parce que vous aurez éveillé sa curiosité. Trouvez ce qu’il faut pour qu’il se demande ce qui se passera ensuite.

J’aime à penser que ceux qui lisent mes nouvelles et recueils partent pour un voyage bien précis, où leur interprétation tracera une autre route, mais les amènera au même point.  L’exercice d’écrire des nouvelles convient parfaitement à quelqu’un comme moi, qui aime obtenir rapidement un résultat, que ce soit en dessin ou en écriture. La rédaction de nouvelles me permet de m’amuser grandement entre deux romans. N’est-ce pas le but de l’écriture, nourrir la passion? 

J’espère que vous ressentirez tout autant de plaisir que moi à élaborer ces courts textes. Trouvez vos propres astuces et progressez!

 

Francesca Tremblay

Fondatrice Publications Saguenay

www.publicationssaguenay.ca

Écrivaine et illustratrice

www.francescatremblay.com

Les deux illustrations proviennent de Pixabay

Lien pertinent : Comment écrire une nouvelle http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/arts_et_spectacles/2013/10/08/007-entrevue-daniel-marchildon.shtmlelon Daniel Marchildon

 

 

Commentaires   

 
#2 Smithe71 23-01-2018 03:15
It is also possible that Zynga's chosen advertising network is to blame if we ggcdakbedecbdfd b
Citer
 
 
#1 Chantale 01-11-2017 00:23
Article très pertinent et truffé d'astuces utiles. Un grand merci pour ce coffre à outils si généreusmeent offert!
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir